Après le confinement ne cherchez pas à revenir à l’homme d’avant

Mise en ligne le 10 mai 2020

Facebook
Twitter
Imprimer

On va devoir vivre longtemps avec ce virus, et on devra peut-être vivre ensuite avec d’autres virus de plus en plus contagieux, de plus en plus mortels.

Au-delà de toutes les pandémies, au-delà de toutes les crises économiques, et s’il s’agissait surtout de modifier la façon de penser, la façon de vivre de toute l’espère humaine…

Et s’il s’agissait d’une grande mutation de l’homme, perdant peu à peu sa vie extérieure pour découvrir peut-être sa vie intérieure (ou bien se perdre dans tous ses écrans)…

Ne retournez pas à l’homme d’avant. Cela est impossible avec nos masques, nos gants, la distanciation, la peur d’autrui ! Cherchez l’homme d’APRÈS, celui qui aura une petite vie au-dehors mais une grande vie au-dedans.

Ne retournez pas à la vie d’avant ! Cela est impossible avec les gestes barrières, la contagion, le danger partout ! Cherchez la vie d’APRÈS, celle qui aura peu de liberté au-dehors mais avec beaucoup de liberté au-dedans.

Quoi que l’on nous raconte sur ce virus, sur la Chine, sur nos gouvernements, sur la crise économique… cela sera seulement du bruit.
Car l’Essentiel, c’est que dans le monde entier tous les humains sont en train de perdre de la vie au-dehors pour y gagner peut-être de la vie au-dedans…
Tout au fond des choses… il n’y a rien d’autre !

Facebook
Twitter
Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *