Les soirées d’assise pour augmenter l’homme du dedans

Mise en ligne le 14 janvier 2017

Facebook
Twitter
Imprimer

Si, comme tout l’indique, l’avenir de notre espèce va vers l’homme augmenté

(de la même façon que chaque règne est passé de sa nature inférieure à sa nature supérieure augmentée)  alors il faut bien voir que l’Histoire propose à l’humain deux sortes d’augmentations de son être : une augmentation technologique extérieure et une augmentation spirituelle intérieure. Sans doute aucune des deux n’est le mal, aucune des deux n’est le bien. Mais l’une sans l’autre conduira l’espèce humaine dans deux impasses. Car enfin, est-il possible que cet homme augmenté le soit pour une part du dehors et pour une autre part du dedans ? Est-il possible que l’augmentation du dehors soit même au service de l’augmentation du dedans ? Est-il possible que l’homme meilleur spirituellement soit complété par un homme amélioré grâce à l’informatique l’environnant ? Bref, est-il possible que l’augmentation humaine soit le résultat de ces deux augmentations complémentaires ?

Il convient donc d’être devant deux croissances humaines attendues de chacun : d’une part une croissance spirituelle, et d’autre part une croissance technologique

nous permettant de nous adapter encore plus à l’informatique. Si l’homme mémoire et l’homme d’intelligence combinatoire ne vont pas tarder à se retrouver dans nos ordinateurs – tant nous céderons ces performances aux appareils – il faudra bien que l’Homme inspiré conserve la mémoire et l’intelligence combinatoire à l’intérieur même de l’informatique. Ainsi l’Homme inspiré gardant accès à la mémoire-intelligence pourra répartir sa croissance entre le dehors et le dedans de lui-même. Et il y a d’ailleurs fort à parier que c’est vidé de toute intelligence combinatoire, vidé de toute mémoire que l’humain réveillera sa fabuleuse puissance d’inspiration (avec son subconscient, avec l’ange, avec l’Esprit saint, avec son Maître intérieur… peu importe le nom de cette inspiration géniale). Il faut donc bien comprendre que ce qui nous sera pris d’un côté nous sera rendu de l’autre dans le développement extraordinaire d’une fonction jusque-là étouffée par les deux autres.

Cela veut dire aussi que nous ne pouvons pas ignorer ni mépriser toutes les performances nouvelles de l’informatique. Que nous devons nous adapter à cette fabuleuse révolution des comportements de vie, à cette fabuleuse mutation technologique envahissant toutes nos habitudes. Ne pas suivre cette modernité, c’est accepter d’être à l’avenir un infirme ! Mais il est vrai aussi qu’il convient de ne pas devenir esclave de tous ces appareils. C’est une juste croissance qui est attendue de nous, une juste amélioration de toute notre existence, et non pas l’esclavage et l’asservissement à tous ces objets. Que nous le voulions ou non, le futur passera par un monde informatisé : il nous reste à choisir entre l’humain inadapté ou bien adapté à cette modernité nouvelle, entre l’humain maître ou esclave de son informatique !

Mais de l’autre côté, il est évident qu’une croissance intérieure doit aussi voir le jour,

sinon il ne resterait qu’une croissance extérieure rabaissant toute notre espèce dans un esclavage informatique. Et cette croissance intérieure doit faire naître l’Homme inspiré, le meilleur de l’humain enfin soulagé de son devoir de mémoire et d’intelligence combinatoire. Cette augmentation du dedans par une nouvelle maturité spirituelle et religieuse doit faire naître un humain augmenté en connaissance de soi et dès lors augmenté en connaissance des autres et du monde. En face du i-homme dans une i-réalité doit apparaître aussi l’homme-meilleur dans un monde-meilleur !

Mais qui est donc cet Homme meilleur qui devrait vivre dans un monde meilleur ? Quelles sont les augmentations intérieures que cet Homme va devoir conquérir ?

La première conquête sera sans aucun doute la domestication du silence et de l’immobilité, le courage de rester dans un certain silence et dans une certaine immobilité pour pouvoir entendre enfin sa vie intérieure au lieu de la fuir sans cesse dans l’agitation et dans le bruit. Cette augmentation humaine dans un savoir vivre plus silencieux et plus immobile produira une attention accrue vers la vie intérieure. Alors l’assise immobile hebdomadaire que nous vivons dans nos groupes Artas et dans nos vies courantes constitue bien un moment d’entraînement à cette première augmentation humaine : l’ouverture des organes des sens sur la vie intérieure, l’ouverture des organes des sens sur l’Homme inspiré.

Assise 2Mais une seconde augmentation humaine apparaît alors, celle que nous appelons RVPA, cette conversion intérieure qui permet de passer de l’homme prisonnier de son passé à l’homme libre de son passé. Ainsi devient-il possible à travers RVPA de mieux voir sa propre misère, d’apprendre à aimer sa propre misère (expérience de miséricorde pour soi-même !) et en entrant dans sa Grandeur (la petitesse aimée) d’apprendre les actes justes qui deviennent alors possibles. Pratiquer RVPA, c’est devenir un homme trois fois augmenté : augmenté en perception de sa misère, augmenté en miséricorde pour sa misère, augmenté en capacité d’action juste quand cet homme réside enfin dans sa Grandeur. Et si RVPA n’était qu’un chemin de croix intérieur permettant à l’humain de grandir en miséricorde et en dépassement de toutes ses  propres douleurs (ses croix) ? Alors l’Assise serait une seconde occasion d’être un homme augmenté en miséricorde, augmenté en capacité à vaincre ses propres douleurs.

La troisième augmentation qui attend cet Homme meilleur, c’est le naturel Dialogue Inspiré

avec son Esprit saint (avec son ange, avec son Maître intérieur, avec son intuition géniale, avec qui vous voudrez…). Car l’homme capable de vivre dans un certain silence et dans une certaine immobilité, capable aussi de réveiller le meilleur de lui-même, sera tout naturellement capable d’entendre le Dialogue inspiré qui se lèvera en lui quand l’intelligence et la mémoire n’occuperont plus tout son cerveau. Cet homme-là sera augmenté par une connaissance immédiate et sans intelligence des choses et des êtres. Car enfin, est-il possible qu’il existe une connaissance immédiate, une intime conviction sans intelligence qui en sache bien plus que tous les savoirs accumulés ? Elle est là, l’ultime performance de notre espèce, l’ultime augmentation humaine, et elle s’appelle LA Connaissance immédiate inspirée. En quelque sorte la conquête de l’Esprit saint, dans une sorte de Pentecôte devenue Conscience pour l’espèce humaine. L’Homme augmenté, c’est donc l’homme de la Pentecôte, l’homme qui a domestique l’Esprit saint, l’homme qui est habité par une Connaissance inspirée. Et dans notre pratique, cela s’appelle Dialogue avec l’ange, c’est-à-dire la possibilité nouvelle de poser ses questions en Vérité et d’entendre des réponses en Vérité.

Ainsi donc, dans nos soirées hebdomadaires d’assise immobile, nous sommes dans un vrai laboratoire d’expérimentation des augmentations intérieures humaines : expérience de silence immobile, expérience de retournement intérieur et de miséricorde, expérience de Dialogue inspiré dans la langue en Vérité.

L’existence d’un carnet d’Actes dans notre enseignement est aussi un outil précieux pour l’Homme augmenté.

Car enfin, c’est l’oubli du chemin qui est le pire ennemi du chemin, c’est l’oubli du travail sur soi qui est le pire ennemi du travail sur soi, et à ce titre le carnet fil du chemin est un outil anti-oubli permettant à l’homme d’être meilleur dans son quotidien le plus ordinaire. Car c’est bien cela le plus dur : se souvenir de Dieu dans les circonstances courantes de son existence ! Ce carnet d’Actes permet ainsi de se rappeler chaque jour l’engagement d’acte que l’on s’est fixé pour sa propre croissance. Mais ce carnet doit aussi permettre de lister toutes ses questions (de l’autre côté du carnet), et ce trésor de questions sans réponses doit être relu régulièrement pour avancer de l’ignorance de soi à la connaissance de soi. Ce carnet d’actes d’un côté et de  questions de l’autre côté est un outil fondamental pour l’homme qui cherche à être meilleur et qui lutte contre l’oubli de son propre chemin. L’homme augmenté par son carnet, c’est l’homme qui veut vivre dans son quotidien le meilleur de lui-même.

Toutes nos soirées d’Assise sont donc bien des laboratoires pour faire expérience de l’Homme augmenté, de la même manière qu’une salle de musculation permet à l’athlète de s’entraîner pour les compétitions à venir. Toutes nos soirées d’Assise devraient être reconnues d’utilité publique tant les enjeux sont immenses entre l’i-homme dans une i-réalité et l’homme meilleur dans un monde meilleur. Oublier l’obligation de l’augmentation intérieure, c’est faire le choix du pire des esclavages : l’homme esclave de toutes ses augmentations extérieures, l’homme addict à la nouvelle drogue informatique. Seul l’homme meilleur saura se servir de l’homme augmenté pour le servir. À bon entendeur, salut !

Facebook
Twitter
Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *